C

omité Afrique.

 

MISE EN PLACE DU COMITÉ AFRIQUE

DÉCLARATION D’INTENTION

 

Septembre 2017

 

Sur proposition de notre présidente, Catherine ORPHELIN, la mise en place du Comité Afrique, présidé par Patrick ÉMERIAU, a été annoncée lors de l’Assemblée Générale du 21 juin 2017.

 

Nous le savons toutes et tous, la forte diversité de ce continent polymorphe de 54 États souverains et son histoire, qui inclut également une succession de chocs entre des modèles occidentaux ethnocentriques, des constantes identitaires et ethniques locales, et de récents modèles de gouvernance propres à chaque pays, en font un champ d’étude et de compréhension passionnant, mais complexe.

 

Et à bien des égards, l’Afrique suscite toujours l’attention de la France, constamment en lien avec l’histoire, la politique, la défense, l’économie, la culture et la langue. Qui plus est, depuis quelques années nous assistons concomitamment à la disparition de la « France-Afrique », à l’émergence d’une Afrique par et pour l’Afrique, à l’accentuation ou à l’arrivée de partenaires tels que la Chine, les États-Unis, l’Allemagne, le Japon, la Corée du Sud, le Maroc, l’Arabie Saoudite, Israël, la Turquie et bien d’autres qui prennent des positions de plus en plus remarquées sur les plans économiques et sûreté (voire politique !).

 

N’oublions pas non plus qu’une partie de ce continent permettrait probablement à la langue française, d’ici 2050, d’être la 2e ou 3e langue la plus parlée au monde, avec plus de 700 millions de locuteurs, dont près de 600 millions d’Africains (source : OIF) !

C’est donc pratiquement un devoir pour nous que de créer le Comité Afrique et de l’entretenir pour en faire un forum, une plate-forme au sein de l’AA-IHEDN.

 

En préambule aux thématiques et aux sujets qui pourraient être traités, nous pensons qu’un fil rouge récurrent et pérenne devrait être l’écosystème « sécurité, défense et politique étrangère », propre à l’esprit et à l’identité de l’IHEDN. Inutile de faire double emploi avec les « think tanks » et autres forums spécialisés traitant des sujets économiques, politiques, sociétaux, etc. Mais nous pourrons bien entendu aborder ces thèmes passionnants (formation, emploi, nouvelles technologies, transport, énergie, etc.), sous l’angle de la sécurité et de la défense.

 

De plus, trois éclairages temporels seraient à prendre en compte : L’histoire, le présent et le futur. C’est une évidence pour un continent qui en l’espace de quelques siècles a vécu et continuera à vivre tant de bouleversement et dont la population passerait de 1,2 milliard d’habitants en 2015 à 2,5 milliards en 2050 (source : ONU).

Également, plusieurs périmètres géographiques devraient être traités individuellement : L’Afrique du Nord, l’Afrique subsaharienne comprenant l’Afrique de l’Ouest et Centrale (principalement francophone), l’Afrique Australe et l’Afrique de l’Est.

« And last but not least », nous laisserons, dans la mesure du possible, une large place aux personnalités et experts africains pour qu’ils puissent nous éclairer sur leur continent et sur les enjeux.

Vous le voyez notre ambition est grande, la tâche rude, mais c’est bien là notre objectif ; avoir un nouveau rendez-vous avec l’Afrique, pour un partage, une meilleure compréhension, et une connaissance enrichie de ce formidable continent pour lequel certains d’entre nous entretiennent une réelle affection. C’est d’ailleurs ce qui suscite nos deux premières actions :

  • un appel aux auditeurs experts et passionnés par l’Afrique pour intégrer le Comité Afrique afin d’œuvrer à son existence et rayonnement (nous devrons limiter le nombre de membres pour des raisons d’efficience) ;
  • la mise en ligne d’un questionnaire pour connaitre les attentes des auditeurs de l’AA-IHEDN.
    Cliquer ci-après
    https://goo.gl/forms/P0nTsJbxhk7yjJbj2 ou copier-coller le lien dans votre navigateur :  https://goo.gl/forms/P0nTsJbxhk7yjJbj2

 

À très bientôt.

Le Comité Afrique

Pour tout contact : aaihedn.afrique@gmail.com