Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
« Le confinement : quelques clés » par l'amiral (2s) François Dupont (AA48)

« Le confinement : quelques clés » par l'amiral (2s) François Dupont (AA48)

« Prenez 111 hommes en pleine jeunesse [...] Enfermez-les dans un tube métallique de 138 mètres de long et de 12 mètres de diamètre. Privez-les de grand air, de soleil, de femmes, de famille, de copains, de parties de foot, d’internet, de journaux [...]. Imposez-leur un uniforme. Laissez mijoter pendant soixante-dix jours, puis, ce temps écoulé et pas avant, dévissez le couvercle du sas … » (extrait de « Commandant de sous-marins » aux éditions Autrement par François Dupont).

Certes le confinement que nous vivons à bord des sous-marins est un confinement choisi par des hommes (et maintenant aussi par des femmes) qui sont tous volontaires. Certes, la durée de la patrouille, autour de 70 jours est aussi connue, à quelques nuits près et la crise actuelle, qui nous impose un confinement inédit, diffère sur ces deux plans.

Il reste cependant que les clés qui permettent à ces 111 hommes de revenir en bonne santé et d’être prêts à repartir sont aussi intéressantes à consulter par tous ceux qui vivent un confinement ni voulu, ni borné au sens mathématique du terme, comme au sens abstrait de ce même mot. Très modestement, car je découvre moi aussi le confinement non choisi, voilà ces quelques clés que j’ai tenté d’adapter à notre vie à terre…confinés.

Structurer, rythmer et bouger sont les maîtres-mots d’une vie en communauté. Structurer les espaces, ici le travail, là la détente. Un même espace pouvant, selon l’heure de la journée être l’un ou l’autre. Rythmer ses jours et ses semaines et les programmer. Bouger enfin et son corps et son esprit afin que ni l’un ni l’autre ne tombe en apathie.

Adopter un rythme journalier comme si chacun allait à ses occupations du temps de non confinement. Réveil toujours à la même heure, sauf le dimanche. S’habiller bien sûr comme si l’on sortait. Programmer des activités avec des heures précises, devoirs, lecture, récréation, distractions et bien sûr repas, qui sont des moments sacrés.

Tenir compte du fait que la matinée passe toujours très vite et que les après-midis et les soirées peuvent paraître longs. En conséquence ne pas fixer l’heure du déjeuner trop tôt.

En termes de programmation de la journée, distinguer les jours normaux de la semaine (lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi) du samedi et du dimanche. Adopter pour les week-ends et notamment le dimanche des activités différentes et même des interdits comme : aucun mail professionnel du samedi midi au lundi matin.

Établir et afficher un programme hebdomadaire, notamment en ce qui concerne les distractions. Lundi film, mardi jeu de société, mercredi..., etc.

Fixer, hors urgence, les jours et heures de contact par téléphone avec les proches. Et préparer ces échanges avec le souci de s’enrichir mutuellement.

Confier à chacun des membres de la famille une responsabilité, même mineure, pour l’entretien de la maison et son fonctionnement.

Au moins 30 minutes d’activité physique journalière. En marchant d’un bon pas pour les sorties autorisées et en se mettant ou en se remettant à la gymnastique.

Se fixer des objectifs du temps long : lecture, apprentissage et réalisation de ce que l’on n’a jamais le temps de réaliser en temps normal. Par exemple les albums photos.

Accepter que la météo de tous et de chacun varie et pas forcément de manière synchrone. Si aujourd’hui est plus difficile, cela ira mieux demain !

Fêter les semaines qui passent et les évènements heureux (anniversaires).

François DUPONT
Amiral (2S)
Membre du Conseil d'orientation de Synopia.
Ancien Directeur de l’IHEDN,
Auditeur de la 48ème session nationale de l'IHEDN
Membre de la Commission Economie et Défense de l'AA-IHEDN

Consultez également
LIVRE : "OBJECTIVE THUNE" de Philippe Ratte (AA41)

LIVRE : "OBJECTIVE THUNE" de Philippe Ratte (AA41)

Tintin et le Bitcoin ?Une combinaison étonnante à première vue, mais pas si farfelue dès que...

14 mai 2020
"Le climat qui cache la forêt" de G. Sainteny (AA51)

"Le climat qui cache la forêt" de G. Sainteny (AA51)

La priorité accordée aujourd'hui au climat par les États, les ONG, les médias, est-elle...

19 mars 2020
"Les cathos n'ont pas dit leur dernier mot" d'I. de Gaulmyn (AA64)

"Les cathos n'ont pas dit leur dernier mot" d'I. de Gaulmyn (AA64)

Message d’espoir en pleine crise de l’ÉgliseDébut 2019, le climat est lourd dans les milieux...

19 février 2020
L'IHEDN et la Marine au Japon

L'IHEDN et la Marine au Japon

Dans les pas des ingénieurs Léonce Verny arrivé au Japon en 1865, qui créa l’arsenal de Yokosuka...

14 février 2020
"Avec Bigeard, de Tu Lê à Diên Biên Phu" dirigé par de G. Leonetti (AA50)

"Avec Bigeard, de Tu Lê à Diên Biên Phu" dirigé par de G. Leonetti (AA50)

Lorsque, en novembre 1945, il fait ses premiers pas sur le sol indochinois, Marcel Bigeard...

10 décembre 2019
"Général, j'en ai pris pour mon grade" de J. Varnet (AA36)

"Général, j'en ai pris pour mon grade" de J. Varnet (AA36)

Jean Varret (AA) débute sa carrière par une participation au putsch des généraux en Algérie. Il...

2 décembre 2019
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus