Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Alexandre PAPAEMMANUEL
12 juillet 2021
ARTICLE sur les services de renseignement par Alexandre Papaemmanuel (AA68)

ARTICLE sur les services de renseignement par Alexandre Papaemmanuel (AA68)

"Mode d’emploi pour un Atlas Mnémosyne * des services de renseignement"

par Alexandre Papaemmanuel
Enseignant à Sciences Po,
Président de la commission digital défense de l’AA-IHEDN.


***

"Mode d’emploi pour un Atlas Mnémosyne des services de renseignement". Dans cet article publié dans la dernière édition de la RDN sous l'égide de l'IRSEM, Alexandre Papaemmanuel partage sa vision de la nécessaire réforme des services de renseignement face au tsunami des données à leur disposition. Le volume et la variété des données à exploiter conduisent en effet les services à faire évoluer leurs méthodes de renseignement impliquant d’importants coûts culturels et humains, techniques et financiers et juridiques. Face aux défis de la « dataification », il apparaît nécessaire de repenser leur méthode, outillage et obligation face à la donnée pour que l’État puisse saisir son temps."

****

La mémoire a exploré les rives de l’artificialité avant l’intelligence, offrant la capacité pour l’homme de travailler à mémoriser l’ordre du monde en suivant les préceptes du poète grec Simonide de Céos (1). La mémoire, désormais externalisée à la machine, augmente l’homme naviguant dans un atlas numérisé, synonyme de capitalisation, d’archivage et de corrélation automatisée. Ce renversement n’est pas anodin car « si les technologies numériques peuvent libérer un potentiel inexploré de la mémoire par le fait de son extériorisation, elles peuvent également provoquer le contraire, c’est-à-dire bloquer les possibilités scellées dans la mémoire » (2). Puisque l’art de la mémoire n’est plus ce combat « pour exercer les capacités du cerveau », il devient une course au nombre de serveur et d’algorithme pour soutenir l’analyste de renseignement dans son appréhension des rémanences, dans son rapport immersif avec la donnée au service d’une forme de « connaissance traversière » fondée sur la « puissance intrinsèque de montage qui consiste à découvrir […] des liens que l’observation directe est incapable de discerner » (3).

Or, dans un monde où l’image – l’information comme la donnée – s’avère oisonnante, où le temps court s’impose et où l’immédiateté prime, l’acteur étatique en mesure de connaître pour anticiper pourra forcer le destin en sa faveur. Le renseignement est l’un des outils idoines pour saisir l’urgence du monde, ses soubresauts et ses lignes de rupture, et anticiper ses lignes de fractures futures. Pareille action suppose de pouvoir maîtriser l’agrégation de données de plus en plus massives pour éclairer, prévoir et comprendre afin de garder un temps d’avance.
[...]

L'article a été  publié ce jour dans la RDN sur les services de renseignement

L'article vous intéresse ? Nous vous invitons à télécharger la pièce jointe afin de le lire dans son intégralité !

Documents
icoPaperclip32Dark Article d Alexandre Papaemmanuel Mode d’emploi pour un Atlas Mnémosyne des services de renseignement.pdf
Consultez également
ARTICLE sur les services de renseignement par Alexandre Papaemmanuel (AA68)

ARTICLE sur les services de renseignement par Alexandre Papaemmanuel (AA68)

"Mode d’emploi pour un Atlas Mnémosyne * des services de renseignement"par Alexandre...

Alexandre PAPAEMMANUEL
12 juillet 2021
NT : "La transition numérique , une dématérialisation "hors sol" ?"

NT : "La transition numérique , une dématérialisation "hors sol" ?"

par Raphael Danino PerraudChercheur associé auLaboratoire d'économie d'Orléans (LEO) et auBureau...

22 octobre 2019