Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
CR de visite : Unesco

CR de visite : Unesco

Compte rendu de la visite à l’UNESCO du 7 mars 2017

En préambule, nous avons eu la chance d’avoir, pendant près d’1 heure, un exposé de S.E. Monsieur Laurent Stéfanini, Ambassadeur, Délégué permanent de la France auprès de L’UNESCO, sur les buts, les moyens et les actions de l’UNESCO.

L’UNESCO (United Nations Educational Scientific and Cultural Organisation) est une institution spécialisée de l’ONU.

Elle a été créée en 1945 et son siège social installé en 1946 à Paris.

Devant les dégâts et les massacres perpétués pendant la seconde guerre mondiale il y a eu prise de conscience que l’humanité a été très proche d’une destruction totale.

Son objectif est de « construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes ».

L’UNESCO réunit 195 états (2 de plus que l’ONU car elle englobe la Palestine et l’ile de Niue dans le Pacifique). Les langues de travail sont l’anglais, l’arabe, le chinois, l’espagnol, le français et le russe.

Organisation

  • Une Conférence Générale comprenant tous les Etats membres se réunit tous les 2 ans. Chaque État y dispose d’une voix, quelles que soient sa taille et l’importance de sa contribution au budget. La Conférence générale détermine l’orientation et la ligne de conduite générale de l’UNESCO. Elle adopte un programme et un budget pour les deux années suivantes. Elle élit les membres du Conseil exécutif et nomme, tous les quatre ans, le Directeur général.
  • Un Conseil exécutif de 58 membres élus par la Conférence Générale pour un mandat de 4 ans l’administre.

Les activités de l’UNESCO s’exercent dans trois domaines : l’Education, les Sciences Physiques et Humaines et la Culture

L’Education

C’est la première vocation de l’UNESCO mais, étant donné ses moyens limités, elle ne peut être qu’une force d’impulsion et de recherche. Elle développe des recommandations qui sont reconnues même en Chine. Pour la France elle a dernièrement labellisé certaines villes « apprenantes » (Clermont-Ferrand, Mantes-La -Jolie).

Les Sciences

  • Sciences physiques et naturelles : un grand nombre de programmes scientifiques sont développés dans les nombreux instituts qui dépendent de l’UNESCO.
  • Sciences humaines et sociales.

Elle s’attache essentiellement à l’étude de l’évolution de la société et des problèmes contemporains (immigration, l’aide aux victimes…). L’UNESCO a un rôle très important et devient un lieu de référence universel.

La Culture

Ce domaine couvre des volets très différents avec une grande importance pour le numérique.

Son but est essentiellement de protéger et de sauvegarder la diversité culturelle aussi bien matérielle qu’immatérielle.

Elle développe des conventions de protection du patrimoine par le classement d’un certain nombre de sites, monumentaux, naturels ou immatériels. Ce « classement au patrimoine mondial de l’humanité » n’est pas une récompense mais un engagement pour l’avenir : il oblige les porteurs de projet à définir un plan d’action et de gestion qui seront contrôlés chaque année.

37 dossiers sont actuellement en instance d’examen.

L’UNESCO a créé un fond indépendant pour aider à la préservation et à la restauration des monuments en péril ou détruits. Ce fond est alimenté par des Etats, des mécènes, des entreprises…avec le souci de rester neutre et de pas se faire instrumentaliser. Un comité d’éthique est particulièrement vigilant pour le domaine scientifique.

Depuis 2011 (entrée de la Palestine) les USA ne versent plus leur contribution mais ils soutiennent par ailleurs très généreusement certains projets.

La France bénéficie largement du fait que le siège de l’UNESCO soit situé à Paris, même si, étant donné les problèmes de sécurité, les événements extraordinaires qui se déroulent dans ses locaux sont difficilement accessibles au public malgré les efforts du service de communication

En conclusion le bilan de l’UNESCO est très positif et remarquable car, malgré ses effectifs réduits, son impact dans le monde est essentiel.

Dans un deuxième temps, Philippe Ratte, (AA 41 et AC), après de brillants commentaires philosophiques sur « l’esprit » qui a participé à la création de l’UNESCO, appuyés de passages clés de la Convention qui régit les rapports des nations au sein de cette institution (annexe 2) et d’extraits du discours prononcé par le Général de Gaulle, le 4 novembre 1966 à l’occasion du vingtième anniversaire de l’Organisation (annexe 1) , nous entraina dans une visite passionnante des locaux, s’arrêtant devant les nombreux chefs d’œuvre (peintures, mosaïques) que renferment ces murs. Puis ce fut une visite des jardins avec toute leur force symbolique dont l’agencement déploie, aux pieds des bâtiments, une sorte de parabole de la paix (annexe 3 synthèse de Philippe Ratte).

Documents
icoPaperclip32Dark Unesco Annexes 1-2.pdf
Consultez également
Retour sur la conférence au Musée de l'Histoire de l'immigration - 26/09/19

Retour sur la conférence au Musée de l'Histoire de l'immigration - 26/09/19

Le 26 septembre dernier, une délégation de la Commission "Culture et Défense" de l'AA-IHEDN a eu...

Claudette EL EINI
7 octobre 2019
Retour sur la visite du Salon du Bourget avec la CCD

Retour sur la visite du Salon du Bourget avec la CCD

Visite du salon aéronautique du Bourget avec la CCD de l’AA-IHEDN21 Juin 2019« Paris Air Show...

25 juin 2019
CR de visite : Unesco

CR de visite : Unesco

Compte rendu de la visite à l’UNESCO du 7 mars 2017En préambule, nous avons eu la chance...

8 mars 2017
CR de visite : Laser mégajoule

CR de visite : Laser mégajoule

Compte rendu de la visite du Laser Mégajoule du 04 novembre 2016.A l’initiative de Marie-Thérèse...

5 novembre 2016
CR de visite : Pôle judiciaire de la Gendarmerie Nationale

CR de visite : Pôle judiciaire de la Gendarmerie Nationale

Compte rendu de la visite du Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale à Pontoise du 09...

10 octobre 2016