Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Compte-rendu du voyage d'étude en Biélorussie

Compte-rendu du voyage d'étude en Biélorussie

Voyage d'études en Biélorussie - 21 au 28 juin 2017

Dix-huit auditeurs de l'AA-IHEDN, conduits par Mme Hélène MAZERAN, Présidente de la Commission des Voyages d'études et par Mme Mireille MUSSO, Présidente d'honneur de la Commission des Affaires Etrangères et ancien Ambassadeur de France en Biélorussie, se sont rendus en Biélorussie du 21 au 28 Juin.

Après deux jours consacrés à des contacts à haut niveau à Minsk, tant avec le Ministère des Affaires Etrangères qu'avec des représentants de la société civile et de l'opposition, le groupe a visité des lieux de mémoire significatifs pour le peuple biélorusse qui a subi des conflits multiples depuis plusieurs siècles :

  • La Bérézina, lieu emblématique de la guerre "patriotique" de l'Empire russe contre Napoléon 1er,
  • Khatyn, un des multiples "Oradour sur Glane " biélorusses,
  • Brest (ex Brest-Litovsk), où les Nazis ont attaqué l'URSS dans la nuit du 22 Juin 1941,
  • La Forêt de Biélovièje - à la frontière avec la Pologne - où se trouve la datcha où fut signée en décembre 1991, la dissolution de l'URSS.

Le souvenir de la Deuxième Guerre Mondiale qui a ravagé le pays (1/3 de la population décimée et 90% du territoire détruit) est toujours présent, prégnant et sans cesse célébré. Cependant une nouvelle mémoire est en train de se créer, basée sur une époque antérieure à l'annexion des terres biélorusses par l'Empire russe au XVIIIème siècle.

Cette nouvelle mémoire magnifie un passé prestigieux polono-lituanien, qui au Moyen- Age, à la Renaissance et jusqu'au XVIIème siècle, a fait la fierté du pays. En témoignent les nouvelles et superbes restaurations par l'Etat, des châteaux de Mir et de Neswich, et la narration de la saga de la famille Radziwill qui, pendant des siècles, a dominé la région - dans un espace peu ou prou identique à celui de la Biélorussie d'aujourd'hui.

Outre la nouvelle "concurrence" qui s'amorce entre ces moments historiques, et entre la langue russe et la langue biélorusse, d'autres paradoxes constituent la réalité de la Biélorussie du XXIème siècle :

  • un régime politique : - certes autoritaire : où le Président Loukachenko, élu démocratiquement en 1994, n'a désormais aucunement l'intention de céder le pouvoir, et où l'opposition n'a accès ni à la TV, ni à la presse écrite, mais - non totalitaire - puisque les voyages, les contacts avec les étrangers sont libres, ainsi que la consultation des sites internet hostiles au régime ; nos interlocuteurs ont témoigné d'une grande liberté de parole.
  • un pays développé, moderne, stable, mais où la population peu politisée ne semble guère encline à se lancer dans une "révolution de couleur ".
  • un aspect prospère (peut-être un peu moins en province), un pays extrêmement propre où l’ordre règne, où la corruption "quotidienne " semble absente (à la grande différence de la Russie et de l'Ukraine), avec une population éduquée, bien formée, et qui a longtemps été protégée des vicissitudes qui ont frappé les pays de l'ex-URSS pendant une dizaine d'années par son bon niveau technologique (la Biélorussie était l'atelier mécanique de l'URSS ), et par son économie (toujours administrée à 70% par l'Etat). Ainsi un "pacte social" avec la population a permis d’assurer un versement régulier et réactualisé des salaires et des pensions et d’assurer un niveau de vie bien supérieur à ceux de l'Ukraine et de la

Russie. Les revenus relativement faibles sont en outre compensés par un recours très développé aux «jardins individuels». Mais aujourd'hui, en dépit d'une façade toujours présentable, la crise frappe durement la Biélorussie -privée de matières premières, notamment énergétiques -et le chômage, quoique camouflé, croit inexorablement.

  • un peuple plutôt pro-russe, mais dont la jeunesse (qui s'expatrie notablement), est aussi attirée par l'Europe. Une population dont la majorité est de confession orthodoxe, mais dont la minorité catholique (20% environ) bénéficie d'une tolérance rare dans l'espace slave.
  • un régime pris dans l'étau militaire et économique de la Russie dont les "services" sont omniprésents (moyens de défense partagés et exercices communs), mais un pays qui craint pour son avenir depuis les évènements de 2008 en Géorgie et surtout de 2014 en Ukraine et qui cherche désormais - timidement - son identité (Bons offices dans l’élaboration des Accords de Minsk sur l’Ukraine). Cet équilibre délicat est pour l’instant soigneusement maîtrisé par le Président Loukachenko.

Vingt-cinq ans après s'être vu imposer par l'Histoire une indépendance à laquelle elle n'aspirait pas, mais à laquelle elle a désormais pris goût, la Biélorussie cherche à exister, à trouver sa place en Europe, en recherchant un équilibre pacifique entre la Russie et l'Ouest de l'Europe. L'Union Européenne serait bien avisée de l'aider dans cette démarche en lui apportant un soutien plus actif et plus en phase avec ses intérêts politico-stratégiques, rompant ainsi avec une absence de vision à long terme qui dure depuis trop longtemps.

Nous avons pu aussi noter la place non négligeable de la France avec des liens historiques vivaces (remarqués lors de notre visite sur la Berezina), la présence de quelques entreprises françaises, des francophones peu nombreux, mais remarquables par la qualité de leur langue, et donc sans doute la possibilité de développer des opportunités économiques.

Nous remercions vivement l'Ambassadeur Didier Canesse et l'équipe de l'Ambassade qui a supervisé l'élaboration de ce beau programme de contacts et de visites : il nous a permis de connaitre un pays méconnu qui mérite mieux que sa -mauvaise- réputation médiatique, et aussi d'appréhender sa culture, le temps d'un magnifique concert à la Philharmonie de Minsk et du beau récital de chansons françaises -à la Résidence de l'Ambassadeur - d'une célèbre cantatrice de l'Opéra, amie de l'Ambassade depuis de nombreuses années.

Le rapport collectif sur le thème « Biélorussie : Histoire et perspectives » sera disponible début septembre.

Publications liées :

  • Rapport : “La Biélorussie : Histoire et perspectives”.
Consultez également
Synthèse du voyage de la CVE en Kirghizstan et en Ouzbékistan

Synthèse du voyage de la CVE en Kirghizstan et en Ouzbékistan

SynthèseVoyage d'études de l'AA-IHEDNau Kirghizstan et en Ouzbekistandu 30 avril au 16 mai...

Mireille MUSSO
25 juin 2019
Compte-rendu du voyage d'études en Suède et Finlande

Compte-rendu du voyage d'études en Suède et Finlande

Voyage d'études en Suède et en Finlande - 1er au 9 mai 2018Le bref voyage de la délégation de 10...

20 juin 2018
Compte-rendu du voyage d'étude en Biélorussie

Compte-rendu du voyage d'étude en Biélorussie

Voyage d'études en Biélorussie - 21 au 28 juin 2017Dix-huit auditeurs de l'AA-IHEDN, conduits...

29 juin 2017
Compte-rendu vu voyage d'études à Genève (Suisse)

Compte-rendu vu voyage d'études à Genève (Suisse)

Voyage d'études à Genève (Suisse) - 26 au 29 mars 2017Traiter un tel sujet en trois jours peut...

30 mars 2017
Compte-rendu du voyage d'études en Suisse

Compte-rendu du voyage d'études en Suisse

Voyage d'études en Suisse - 23 au 26 juin 2016Le dernier voyage d’études de l’AA-IHEDN, organisé...

27 juin 2016
Compte-rendu du Voyage d'études en Irlande

Compte-rendu du Voyage d'études en Irlande

Voyage d'études en Irlande - 27 avril au 1er mai 2016.Cinq jours de voyage en Irlande ne...

2 mai 2016
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus